Confinement : une carte pour localiser les bons petits plats à emporter

Article crée le mercredi 18 novembre à 20:08

Continuer à travailler est vital pour les restaurants. Face au confinement, beaucoup ont opté pour la vente à emporter. Pour les aider, la CCI Nantes Saint-Nazaire lance une carte interactive, permettant de trouver facilement les commerces près de chez vous proposant un service de drive ou la livraison.

https://outils.ccimp.com/geolocal-44/


« Mon mari ne voulait pas arrêter de travailler », indique Noéla Guérin. Dès l’entrée en vigueur du second confinement, Le Bouquet garni, restaurant « bistronomique » situé à la Chapelle-sur-Erdre, a dressé, comme en mai dernier, une nouvelle carte de menus à emporter. À Nantes, dans le quartier Chantenay, les deux frangines, Gwen Roujanski, à la tête des Frangines, resto-bar à tapas-bar, Karine Bourgeois, patronne d’À boire et à manger, bonne table de Nantes quasi voisine, et Pierre Martinuzzi, son chef cuistot, ont mis leurs savoir-faire culinaires en commun pour proposer, le midi, entrée, plat et dessert à grignoter à la maison.

L’annonce du reconfinement a été rude pour les restaurateurs. A Nantes comme ailleurs, nombre d’entre eux développent la vente à emporter pour pallier la baisse de recettes.

« Être ouvert a un côté psychologique. On voit du monde. C’est important pour la vie de quartier », témoigne Karine Bourgeois, au comptoir d’À boire et à manger. « Il faut ça pour vivre, renchérit Ludivine Giraudet, du Laurier fleuri à Vertou. Notre trésorerie a été touchée lors du premier confinement. Cette deuxième fermeture va être compliquée ». La gérante a fait les comptes : « Nous allons perdre au moins 60 % de notre chiffre d’affaires ». Le constat est peu ou prou identique pour les Frangines et pour Noéla et David Guérin. Malgré tout, la fidélité de leurs clients habituels et l’enthousiasme de nouveaux venus les réconfortent un tantinet.

Article en ligne jusqu'au 31 janvier 2021